Un trait d'encre noire de plus...

a3138963

Depuis longtemps déjà je remplis de traits d'encre de toutes les couleurs - mais le plus souvent noire - des cahiers, des feuilles volantes, quadrillées, à grands carreaux, des carnets et d'autres supports divers.

On peut dire qu'écrire, pour moi, est une seconde nature. Ou sans doute serait-il plus juste de dire que c'est là ma nature première.

Ecrire à propos de tout, rien, n'importe quoi.

Ecrire pour poser les pensées qui se bousculent, se chevauchent, s'emmêlent à force de trop se croiser. Comme pour remettre de l'ordre dans mon esprit encombré, les mots se couchent sur le papier, les lignes se superposent sur l'écran de l'ordinateur, et alors le mental s'allège. Ecrire pour ranger et se délester.

Ecrire pour exprimer l'élan, le désarroi, l'incompréhension, l'hébétude ou, souvent par le passé, l'indignation.

Les modes d'expression que j'explore sont multiples. Langage du corps - délié dans des pas de danse effrénés, ou au contraire dans la maîtrise par quelques postures de Qi Gong - mélange de saveurs gustatives, élaboration d'un jardin qui m'émerveille et m'ennivre, photos urbaines, mandalas méditatifs, décoration d'objets divers, etc. Mais celui qui me suit depuis toujours, c'est l'écrit.

Alors voilà. Je vais écrire ici, pour partager mes pensées, mes fulgurances et mes déchéances ; je vais écrire ici pour tendre, parfois, un enthousiasme débordant à qui aurait besoin de se réenchanter, d'autres fois pour extirper des douleurs dans lesquelles vous, peut-être, à moins que ce ne soit celle ou celui d'après, se reconnaîtra.

J'ai tant à dire...

J'espère que certains me partageront leur réception de quelque écrit. J'espère que certains y trouveront une chose ou deux, même infimes, qui leur plaira. J'espère pouvoir partager avec d'autres, pour qui écrire n'est pas juste une occupation parmi d'autres, mais une exploration intime du monde qui ne saurait, avec une telle authenticité, se dire autrement.

Je m'engage sur une nouvelle voie de ma vie, après un tumulte dévastateur dont je suis sortie exilée de moi-même. Sans doute vous raconterai-je un jour cette sombre page de mon chemin.

J'ai des envies d'écrire. L'aventure commence !

Salutations à Toi, Ô potentiel lecteur !

B.A. BA