04 juin 2017

Dialogue avec Amour

" Dois-je te dire combien je t'ai aimé, quand je n'étais encore qu'une enfant ? Et que même je t'ai désiré ? - Ne te donne pas cette peine, je le sais. Cela remonte à presque quarante ans, un souvenir bien lointain, mais je me souviens. - C'est vrai, oui, cela fait longtemps. Tu étais un beau petit garçon, tellement sensible et altruiste. Je t'aimais d'un amour enfantin mais profond. Le plus pur. Et puis, tu étais un artiste en culottes courtes, ça me fascinait cette perception du monde qui était la tienne, si différente des autres... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 23:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 juin 2017

Monde imaginaire 2 - A la manière de "Portrait des Meidosems", de Michaux

LES SYMBIOTIQUES, description sommaire d'un petit peuple.   Les symbiotiques sont minuscules et, pour la plupart, plutôt agités. Les femmes ont toujours sur le dos des fardeaux impensables. Dès leur plus jeune age les filles sont ainsi éduquées à transporter des charges dont le poids augmente au fil des ans. Au sortir de l'adolescence, une poche de peau résistante et admirablement extensible se forme entre leurs omoplates et le bas de leurs reins. Les petits mâles, quant à eux, naissent avec des pieds extraordinaires en forme... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 juin 2017

Monde imaginaire 1 - A la manière d' "Encore des changements", de Michaux

Mon sein s'illumine peu à peu. Je sens une chaleur douce naître puis irradier en moi. Je gonfle, jusqu'à ce que le papier délicat de ma peau soit bien tendu. Là, les mains qui me retiennent lâchent leur emprise. Je prends mon envol, enfin ! , emportée par un vent tiède et lent. La nuit tombe alors que je m'élève tranquillement vers le ciel qui accroche peu à peu ses étoiles. Mon destin pourrait être de finir mon vol lumineux accroché à une branche, la peau déchirée et pourtant, non. Je savoure, en m'élevant lentement, comme... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 17:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 juin 2017

Texte de base pour réécritures, à la manière de Proust et de Valérie Mréjen

  Juin 2013. Le Caire, période de Ramadan.   Une foule dense et bruyante se presse aux abords du grand souk Khan El Khalili. C'est l'après-midi, il fait beau, et les habitants de la ville-monstre semblent au ralenti. Hommes, femmes, jeunes ou vieux, tous animés d'une joie pudique, attendent patiemment le coucher du soleil, l'heure miraculeuse où il fera enfin frais, le temps venu de rompre le jeûne. Un couple d'occidentaux avec une petite fille très observatrice vient de prendre place à l'une des tables disposées sous... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 17:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 juin 2017

Ecrire à la manière de Valérie Mréjen

Cette fois-ci, nous nous étions retrouvées à la B.N.F. . Je vivais dans ce quartier à l'époque. A peine avais-je rejoint Najla sur la banquette où elle était nonchalamment affalée qu'elle bondit d'un coup en me tendant son portable. Je lus le texto et ne pus retenir un cri de joie. Je me mis à gesticuler en tous sens en distribuant des hourras à quiconque passait près de moi. Sa demande de stage était acceptée. Je me mis à pleurer de joie.   Mon amie pakistanaise et moi, on s'était rencontré bien des années plus tôt. C'était... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 juin 2017

Ecrire à la manière de Proust... enfin essayer !

C'est toujours la même histoire... Ava sort gaiement de la bouche du métro pour rejoindre quelques amis, amateurs comme elle, de l'odeur du tabac à la pomme si caractéristique de la petite cour parisienne cachée derrière la façade terne de l'immeuble du 9, rue Monnier. Elle marche d'un pas alerte, heureuse déjà, rien qu'à la pensée que ce petit moment d'amitié enfumé aura été volé, une fois encore, au frénétique temps urbain. Elle passe la porte du restaurant Le Sable doré et immédiatement la voici tiraillée entre cet ici et un... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 juin 2017

J'aime, je n'aime pas

J'aime... le chocolat et les exercices d'écriture. Je n'aime pas l'odeur du maquereau. J'aime lire des romans policiers, comme j'aime aussi la littérature médiévale, surtout Villon.   J'aime le souvenir de mes déambulations vénitiennes. Je n'aime pas la logique mathématique. J'aime le beau, le doux, l'intense, le tango, la liberté et la mer ; toutes les mers. J'aime le vent et ses chants, la nature – dans toutes ses manières d'exprimer son omniprésence –, les animaux. J'aime l'ivresse festive et la danse qui peut en... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 juin 2017

Je me souviens

Je me souviens des arbres du maquis – et comme ils sentaient bon ! – de la Méditerranée, de la cloche dont le carillon nous parvenait de la ville située sur l'autre versant du golfe. Je me souviens de la ronde des hirondelles gazouillant dans la douceur des fins de journée, et d'une joie pleine, sereine et confiante. Je me souviens des mois de vacances rêvés sous le soleil de Corse.   Je me souviens de Candy, et d'Anne Sylvestre. Je me souviens du poste de télévision à trois chaînes. Je me souviens des patins à... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 juin 2017

Autobiographie en 2 photos

Jour de baptême. L'enfant porte une robe blanche à dentelles, un manteau de la même couleur par dessus ; et un petit bonnet.   Je suis ce bambin au visage rond, une mèche châtain lui barrant le front. J’ai l'air pensive, peut-être un peu perplexe. Comment se souvenir de ce à quoi l'on songe à cet âge-là ? Je débute ma vie, je ne le sais pas encore mais mon enfance sera privilégiée de s'épanouir dans le sillage d'un homme audacieux. Ce géant qui me tient dans ses bras puissants et me regarde en souriant vraiment.... [Lire la suite]
03 juin 2017

Un trait d'encre noire de plus...

Depuis longtemps déjà je remplis de traits d'encre de toutes les couleurs - mais le plus souvent noire - des cahiers, des feuilles volantes, quadrillées, à grands carreaux, des carnets et d'autres supports divers. On peut dire qu'écrire, pour moi, est une seconde nature. Ou sans doute serait-il plus juste de dire que c'est là ma nature première. Ecrire à propos de tout, rien, n'importe quoi. Ecrire pour poser les pensées qui se bousculent, se chevauchent, s'emmêlent à force de trop se croiser. Comme pour remettre de l'ordre dans... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,