34419-FX-8-0-13-2-25-0-90-54-9-40-81Inspiration au présent.

21 octobre 2017

Prétexte d'automne

Une prose qui enjambe le cours tumultueux des pensées pour faire émerger - du tourbillon silencieux des questions - des points d'exclamation, ou bien de suspension.   C'est qu'on ne peut vivre bien que de curiosité, d'espoir et d'émerveillement !   La flamme du désir, un jour, ne peut plus s'embraser dans le su, le connu, tout ce passé déjà vécu ; peu à peu elle s'y étoufferait, pour finir par s'éteindre.... Il en faut plus. Il en faut encore.Il en faut plus intensément !   Seulement les mots doivent cheminer... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 20:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 octobre 2017

Matérialité des âmes vagabondes

Déferle une lame de fond, bouillonnante, qui cherche des estuaires parfumés où s'insinuer, des rives à caresser, des terres à explorer.   Au loin une vaste contrée fleurie, paysages improbables, falaises escarpées, telle une dentelle d'entailles ciselées par les vents de la vie. Il y a à sa surface des vallons luxuriants, des cités improbables, des monts exubérants et des déserts arides.   La quête des eaux est pour la terre. Celle du continent pour l'étreinte de l'océan.   Ainsi l'errante éprouve-t-elle le... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 21:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 septembre 2017

Essence

Il faudrait toujours, dans la vie, pouvoir admirer du beau, s'en remplir, après avoir été vidé de trop s'imprégner de laideur. Il faudrait pouvoir s'accorder des temps de vives lumières, de couleurs irrisantes et d'odeurs suaves, nonchalantes, après avoir connu des mois glacés, anthracites, où ne flottait d'autre parfum que celui d'une angoisse muette et profonde. Il faudrait pouvoir respirer, s'agrandir de plaisirs, irradier de désirs, après avoir effleuré le sentiment du potentiel souffle ultime, éprouvé sa petitesse d'Homme –... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 20:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 septembre 2017

Les enfants de Babylone

Au coin des yeux, des sentiments d'amour muets ; Dans les sourires donnés s'échangent des paroles insensées. Ah comme ils vibrent, sans le recours aux mots !   Deux enfants revêtus de peaux de géants S'adonnant, impatients, à tous les jeux des grands. Extase de la chair, des zones érogènes. Extase du corps d'abord, puis du coeur, de l'esprit et même enfin de l'âme.   En eux, hors d'eux, intérieur, extérieur, Tout est tumulte passionnant. Voilà l'alanguissement et l'élan. Voilà les regards qui pétillent, les... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 12:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 août 2017

Puumala, ou l'initiation au sauna "de fumée"

A Riitta   Entrer en sudation comme on entre en prière.   Le corps se détend peu à peu, lâchant un à un les petits et grands poids dont l'âme, sensible, s'encombre jour après jour, lestant muscles, nerfs, os, peau et même chair. Les silhouettes luisantes expulsent des sources chaudes jaillies en mille lieux dans les profondeurs de l'épiderme. Paroles chuchotées, gestes au ralenti.   Esprit et corps se dissocient. Le premier abandonne le second à son recueillement immobile dans la cabane surchauffée, pour... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 17:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 août 2017

Mythologie toute personnelle - 3

Il y a les vents qui transcendent ou tourmentent l'enfance, l'envolent dans d'indicibles tourbillons, tour à tour de joie et d'angoisse.   Il y a celui qui gonflait ma voile, celui qui me poussait, reine de Liberté, sur les pavés de la jetée ; qui amenait d'en face le chant du carillon, finissant par s'évaporer dans la ronde des hirondelles.   Il y a celui qui, hapant mon esprit, me contait des histoires de dunes dans les déserts ; de princesses aux yeux sombres – sublimes créatures – retenues en quelque harem,... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 19:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 août 2017

Aux amants

Noue un ruban d'attentions autour de son cou, Sous la Lune d'été emmène-la danser, Alors Esmeralda te rendra comme fou ; La voyant tournoyer tu la voudras goûter.   Toi, amie, laisse donc le filin se détendre Pendant qu'Yvain arpente les chaleurs du monde. Il ne t'en reviendra qu'empli d'un rire tendre Qui te câlinera. Et que la joie t'inonde !   Car mes très chers, vraiment, vous connaissez la vie... Vous en savez les pièges et les envoûtements ; L'amour aussi, unique acte de foi ; magie. Il n'est que lui... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 juillet 2017

Mythologie toute personnelle - 2

Lorsque bat la campagne mon imaginaire, Des couleurs irrisées, chatoyantes surgissent. Des oies formées en escadron, dans le ciel, glissent Et tout a le parfum de l'extraordinaire.   Senteurs d'ailleurs. Musc et jasmin. Songe pour moi est le présent Même lorsqu'il se fait grisant Voyage entre hier et demain.   L'imaginaire m'est une échappée nécessaire Un refuge, l'objet de ma quête : une île vierge. Tout est à bâtir, à cultiver, sur la berge. Peindre ceci, planter cela. Il y a tant à faire.   Où est le... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 20:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 juillet 2017

Jour d'été flamboyant

Soleil dense, rayons brûlants.   Les gestes des Hommes au ralenti.   Fleuve immobile où scintillent mille reflets d'or et d'argent.   Lumière aveuglante. Ciel d'azur parfait.Il fait tellement chaud que tout semble hébété, écrasé de torpeur. Le couvercle poète, paré d'un habit de cyan ouvrant sur l'infini, se déploie sans limite. Parabole incroyable que cet éther dans lequel est nimbée la Terre. Terre des Hommes, oui...   D'ailleurs, un jour comme celui-ci, on pourrait presque rejoindre Le Petit... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 20:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 juillet 2017

Mythologie toute personnelle - 1

Humilité, tel un chant sacré, Par toi mon âme ensorcelée. Tes discours nus caressent mon cœur. Avec toi il n'est nulle rancœur.     Je loue chaque journée où je t'ai côtoyée. Faisant l'épreuve de toi je me rencontre moi. Aux croisements des routes il faut bien faire un choix ; A distance ego ! Foi, joies dans l'humilité.   Dans mon Olympe tu es Vénus, J'aime tes coutumes et tes us. A tes côtés règne bienveillance En elle, humilité, est bienséance.   Je loue chaque journée où je t'ai... [Lire la suite]
Posté par B_A BA à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,