0021-humiliteHumilité, tel un chant sacré,

Par toi mon âme ensorcelée.

Tes discours nus caressent mon cœur.

Avec toi il n'est nulle rancœur.

 

 

Je loue chaque journée où je t'ai côtoyée.

Faisant l'épreuve de toi je me rencontre moi.

Aux croisements des routes il faut bien faire un choix ;

A distance ego ! Foi, joies dans l'humilité.

 

Dans mon Olympe tu es Vénus,

J'aime tes coutumes et tes us.

A tes côtés règne bienveillance

En elle, humilité, est bienséance.

 

Je loue chaque journée où je t'ai côtoyée.

Faisant l'épreuve de toi je me rencontre moi.

Aux croisements des routes il faut bien faire un choix ;

A distance ego ! Foi, joies dans l'humilité.

 

Mon esprit, par la pensée de toi,

S'ouvre et conséquemment je la vois !

La beauté de notre humanité ;

Cette sorte d’Éden retrouvé.

 

Je loue chaque journée où je t'ai côtoyée.

Faisant l'épreuve de toi je me rencontre moi.

Aux croisements des routes il faut bien faire un choix ;

A distance ego ! Foi, joies dans l'humilité.

 

Comme main de l'amant sur ma peau,

C'est ainsi, montant le long du dos,

Que mon corps, beau, s'extasie de toi

Transcendé, sublimé en ta foi.

 

Je loue chaque journée où je t'ai côtoyée.

Faisant l'épreuve de toi je me rencontre moi.

Aux croisements des routes il faut bien faire un choix ;

A distance ego ! Foi, joies dans l'humilité.

 

humilité_humiliation