bandeau-bulles

Les bulles de Champagne, régulièrement partagées depuis, oh... presque toujours, à la table des aïeuls, invariablement prodigues.

Les bulles du bain parfois partagé avec les soeurs, pendant le temps de l'enfance.
Rires éclatants, éclaboussures, buée sur les miroirs, peau des orteils toute fripée et barbes de Père Noël.

 

La grande bulle dans laquelle elles grandissaient ensemble ; puis, plus tard, chacune la sienne.

Trois soeurs, trois petits diamants taillés dans un rêve de conte de fées. Trois bulles voltigeant dans le tourbillon des vents.

Bulle qui protège. Bulle qui enferme.

 

Bulle qui grimpe, grimpe, grimpe dans le ciel, se pare de mille couleurs. Brillance, tournoiement... et PAF ! La bulle explose.

Bulle sur laquelle on souffle, souffle...

Ça doit être si beau, vu  de là-haut !

 Bulles dans le remous des vagues. Et...


Gaston Lagaffe.
Achille Talon.
Mafalda.
Astérix & Obélix
"Il est midi douze ! Je te dis qu'il est midi douze ! Et j'ai faim, Môa, Môssieur !"
Ah !... La Gaule !
Tintin.
Boule & Bill.
Lucky Luke.
Donald et sa tribu farfelue.
Mickey, Minnie, Pluto bien sûr.
Et puis sans doute également Snoopy.
D'autres bulles aussi... Instants secrets, grivoise complicité des deux aînées. Yeux écarquillés, oreilles aux aguets et joues empourprées. Deux jeunes filles, encore des enfants néanmoins, tapies dans le grenier de leur grand-mère.
Quelques Tuniques Bleues.
Les Strange. Le Scrameustache.
Le Petit Nicolas, à moins que celui-ci ne fut pas en bulles...

 

Bulles laissées enfin en traînées derrière soi, dans l'eau de la piscine et celle des océans, quand on nage, quand on vogue, quand on fend la vague.