f9b62ce8e8acbe3e4f0f02439e0d30cd

Vivre avec passion,

ah, les infinis tourbillons !

Sentiments mêlés qui tournent en obsession.

La folie plus qu'une simple conception,

plus qu'une objection,

à côtoyer parfois comme une possession.

 

Être le ballon qui part haut, haut dans le ciel, s'y sentir baladé de ci de là par le vent bleu d'été ; puis devenir cette dernière feuille de l'automne qui, vaincue, tournoie dans sa lente descente vers le pavé gris.

S'éveiller amazone, élaborer des plans, lancer ses traits vers l'assaillant ; avoir tellement mal... et se nourrir aussi de ça. Se suspendre un instant à ce fil invisible, pourtant multicolore ; reprendre souffle, espoir. Éprouver l'humanité excessive... Éprouver !

Jaillissement. Des flots denses d'émotions diverses.

Sentir...!

Chercher la berge.


 "La folie est un lieu de passage, à mi-chemin de l'erreur et du rêve, une prodigieuse réserve de sens où la littérature - à qui rien de ce qui est fou n'est étranger - puise le délire qui enchante, épuise les paradoxes qui rassurent, accueille et restitue l'étrange parole des clairvoyants, conserve aux mots la saveur qu'ils perdent en retrouvant leur étymologie. Aux antipodes de Descartes, l'écrivain est un foulosophe qui, avant de juger, choisit de comprendre, c'est-à-dire, étymologiquement, "de ne pas exclure"..."

Raphaël Enthoven